Aux rédacteurs de presse et magazines spécialisés

Vous êtes rédacteur de presse pour un magazine spécialisé sur l'écologie, les alternatives énergétiques et économiques, les logements insolites, guides de voyages, etc

Voici un témoignage  et une description de nos actions qui pourra vous aider à rédiger un article sur notre campement nomade en autonomie énergétique au coeur de l'Andalousie.

Si vous utilisez notre texte et infos merci de nous prévenir et nous envoyer une copie de l'article écrit avant sa publication.

ecocampementnomade@gmail.com

======================================================

Notre témoignage  sur la gestion de:

http://www.eautarcie.com/Eautarcie/1.Introduction/Temoignage_Veronique.htm


Réponses à des questions pour notre participation à un concours sur l'énergie et l'environnement :

1. Présentation de l’historique et du contexte de votre réalisation.
 
Baignée dans l’écologie depuis les premières années.

Un rêve de maison autonome depuis plus de 15 ans.

Sensibilisée aux énergies renouvelables et alternatives écologiques et économiques.

J’ai découvert un jour  un article parlant de l’épuration des eaux grises, des toilettes sèches, citernes d’eau de pluie de Mr Joseph Orszagh professeur retraité de l’université de Mons.

J’avais découpé l’article qui m’intéressait très fort pour « plus tard » quand j’aurai mon chez moi. Je trouvais cela génial.

 

Un stage en construction de panneau solaire thermique fait à Bruxelles aux ateliers de la rue Voot à Woluwé St Lambert.

 

Une visite à la maison autonome en eau de monsieur Orszagh.

 

Une visite à une ONG anglaise près d’Almeria qui démontre qu’il est possible de vivre de façon autonome avec les alternatives.

Une formation en auto construction et la visite de la maison autonome de Patrick Baronnet en France.

 

Après avoir travaillé pendant  plus de 10 ans comme agente de voyages et ayant voyagé moi-même dans de nombreux pays à la découverte de ses populations nomades et sédentaires, j’ai souhaité faire partager une partie de cette aventure non pas en Belgique mais dans le sud de l’Espagne. J’ai flâché sur l’Andalousie pour sa richesse culturelle et historique(l’Andalousie qui a connu les romains, grecs, wisigoths, phéniciens, carthaginois, arabes etc…ils ont chacun laissé des traces) et également son climat, ses parques nationaux.

 

C’est lors d’un autre voyage en Espagne que m’est venue l’idée des yourtes Mongoles.

J’ai l’habitude de voyager en Auberge de jeunesse et dans les petits hôtels bon marché. Dans l’auberge de San José (Alméria) j’ai découvert un magasine Marie Claire dans lequel il y avait un article sur les yourtes et un vendeur de yourte en France. L’idée de maison autonome en Andalousie c’est confirmé. Oui, bien sûr, pourquoi pas un habitat nomade qui respecte l’environnement et qui ne demande pas de permis de construire (car pas de fondation).

 

Un voyage à travers la Chine me permet de découvrir un village kirghiz et la yourte. Ils sont autonomes grâce à une grande éolienne et pour presque chaque maison quelques panneaux solaires accompagnés d’une petite valisette comprenant une batterie et un inverteur qui leur permet de pouvoir regarder la tv et mettre des ampoules basse énergie.       

 

Proposer un éco lieu pour faire découvrir le temps des vacances une habitation classée au patrimoine mondial de l’UNESCO : la Yourte.

 

Je souhaiterai faire découvrir dans un seul endroit, les alternatives écologiques et économiques. Faire découvrir et partager mes recherches faites sur internet pendant des nuits et des mois.

 

 

 

2. Description des objectifs de votre réalisation ou action.

 

Pouvoir démontrer que dans un lieu retiré non raccordé à l’eau, l’électricité, égouts, du village. Il y a moyen de vivre sans renoncer au confort moderne grâce aux différentes alternatives. Le double défi sera en plus de pouvoir y accueillir des familles et touristes responsables le temps de leurs vacances.

Avoir une maison autonome.

Un éco lieu didactique et éducatif concernant l’environnement et le nomadisme.

Des vacances éducatives, instructives pleine de découvertes.

Pouvoir travailler dans un futur proche sur son lieu de vie en créant son travail.

Devenir indépendant par rapport aux revenus.

 

3. Description détaillée de votre réalisation.

 

 

- électricité : 100% photovoltaïque avec 6 panneaux Kyocera 175w et 6 batteries 250 ampère

- toilettes sèches (méthode Joseph Orszagh), aucune toilette classique à chasse d’eau.

-cuiseur solaire (parabole).

- véritables thermos chinois qui nous permettent de garder l’eau chaude chauffée par la parabole solaire ou notre bouilloire électrique faite pendant la journée et donc par énergie solaire.

- compostage

- citerne d’eau de pluie 30 000 litres

- épuration des eaux grises par les plantes pour le chalet sanitaire.

- 100% de récupération de l’eau grise pour l’irrigation du jardin, oliviers et amandiers.

- petit centre de documentation en français sur les différents thèmes.

- yourtes mongoles avec ses meubles.

- laver son linge avec boule de lavage ou de la cendre végétale = 100% biologique (2 verres de cendre de bois dans 1 litre d’eau, on filtre puis lave le linge avec ce liquide).

- manger vivant (graines germées) et fabriquer son yaourt.

 

Rénovation du petit gîte

 

-terrasse faite avec des pierres ramassées dans la nature ayant une face relativement plate.

- récupération des céramiques d’origine qui étaient sur le sol de la pièce. Nous les avons enlevées carreau par carreau, enlever l’ancienne chape de chaux pour en refaire une nouvelle en ciment. Replacé les céramiques nettoyées. On les a fait revivre en les enduisant d’huile de lin pur.

- décapage des murs de pierres locales et enduits les murs de chaux et sable également.

- utilisation de poutre en bois  apparente et plancher en pin massif FSC.

-appuie de fenêtre en pierre du jardin.

-utilisation de bambou pour le plafond du studio et isolation de la toiture d’origine avec de la laine de verre.

- le petit lavabo de l’étage, ainsi que la rambarde d’escalier qui est en fait une tête de lit nous ont été donné par un petit hôtel à Antequera où j’avais séjourné et sympathisé.

- dans la salle de douche, une vasque de lavabo en céramique locale. Une toilette sèche avec des copeaux de pin et une poubelle en galvanisé.

-débit de l’eau de la douche et des robinets limité à 5 litres /minutes.

- un frigo Liebherr A++ consommant 127kw/h.

- porte d’entrée faite en pin massif par un menuisier local.

- toutes les fenêtres possèdent des volets intérieurs pour isolé du chaud et du froid et aussi éviter que n’entre le soleil.

- ampoules économiques 4w et 20w.

 

Epuration des eaux grises du studio (nous n’avons pas d’eau vanne car pas de WC)

 

L’eau grise du studio passe dans un bac dégraisseur avec de la paille puis dans une buse de béton de 1 m de profondeur et 80cm de diamètre. Les matières s’y déposent dans le fond, le trop plein s’écoule dans une deuxième buse de béton où l’eau est pompée pour être transposée dans une autre citerne qui servira à humidifier le composte, irriguer par le sol le potager et les oliviers en surface.

 

Chalet sanitaire des yourtes de vacances.

 

- raccordé par un tuyau socarex polyéthylène extérieur. Le fait de le laisser apparent sur la terre et la couleur noire attire la chaleur. En été, il n’est pas nécessaire d’avoir un appoint au gaz pour chauffer l’eau.

- le débit de la douche et du lavabo est limité à  5 litres minutes.

- toilette sèche composée d’une lunette de WC posée sur une planche de récupération et une poubelle en galvanisé remplie pour commencer avec soit 7 cm de copeaux soit de la sciure.

Les copeaux de pin nous sont fournis gratuitement par les différents menuisiers des villages environnent. Les copeaux de bois sont encore considérés comme déchets en Andalousie. Nous leurs donnons donc une seconde vie et leurs permettent de retourner à la terre pour la fertiliser. La toilette sèche permet d’économiser 30% d’eau et en plus d’en faire du composte.

-évacuation des eaux grises à travers 3 bassins remplis en première couche par de gros cailloux, en deuxième couche par de la roche volcanique, en troisième couche par des petits gravillons, en quatrième couche par du sable. Ceci, de la même façon pour les 3 bassins.

Ensuite, on y rajoute des plantes aquatiques prisent au bord du ruisseau dans la vallée à 400m de chez nous. Nous n’avons pas acheté de plantes. Nous avons pris les plantes locales adaptées au climat. L’eau, est ainsi filtrée une première fois par les minéraux et ensuite par les racines des végétaux qui attirent vers elles les bactéries et s’en nourrissent. Cette eau ainsi filtrée est utilisée pour l’irrigation des oliviers (nous en avons 70).

- Il y a un compteur de passage d’eau à l’extérieur du chalet. Cela nous permet ainsi qu’aux familles de vérifier leur consommation durant leurs séjours chez nous. Ils pourront ainsi comparer leur consommation d’eau chez nous et chez eux avec une toilette à chasse d’eau.

- L’électricité du chalet est fournie par une batterie de voiture 12v que nous rechargeons en série dans notre voiture lorsque nous roulons et les lampes 12v sont des lampes de voiture récupérées.

 

Le jardin

 

Nous ne mettons aucun pesticide ni engrais aux oliviers et amandiers. La cueillette se fait à la main et sans machine pour secouer les arbres. Nous avons déjà 4 pruniers, 3 abricotiers, 2 pêchers, 2 figuiers, 2 figuiers de barbarie, 3 groseilliers, 1 nèfle du Japon, 70 oliviers et 150 amandiers. Tout récemment nous avons acquis un oranger, un mandarinier, un citronnier, un grenadier, un pommier, un poirier. Cela pour assurer une diversité tout au long des saisons.

 

 

 

 

 

 

 

Le potager et le composte

 

Les déjections des toilettes sèches sont empilées et recouvertes de paille afin d’en faire du composte pour le jardin potager selon la méthode du professeur Joseph Orszagh.

A terme, nous espérons être en grande partie autosuffisant pour les fruits et légumes.

Pour le moment, le terrain est sec et fortement appauvri du fait qu’il n’a pas été travaillé depuis certainement près de 50 ans ou plus. En ce qui concerne les légumes selon la saison bien sûr : tomates, concombre, ail, persil, carotte, piments, brocoli, scarole, poireau, artichaut, fèves…  

 

La citerne d’eau de pluie

 

Nous n’avons pas pu trouver de citerne en béton toute faite. Ni petite ni grande. Toutes les citernes d’eau potable sont faite en polyuréthane ou polyéthylène. La citerne maçonnée avec des briques de ciment de 20 cm d’épaisseur est cimentée à l’extérieur. A l’intérieur, il y a un enduit composé de ciment et chaux. Le fond de la citerne est carrelé pour pouvoir la nettoyer plus facilement. Il y a un bac de décantation pour les premières eaux de pluies sales. La citerne d’eau de pluie peut accueillir 11000 litres. La citerne est recouverte de 50cm de terre pour garder la fraîcheur de l’eau. Dans le fond de la citerne et avant de couler la chape de béton, nous avons mis un tuyau de polyéthylène on y fera circuler de l’eau pour le refroidissement d’une pièce de la maison ou comme frigo on ne sait pas encore trop.

+ une citerne de 8000 litres

+ une citerne de 12000 litres

 

 

Nos déplacements

 

Nous nous déplaçons le moins possible. Nous avions remplacé le diesel par de l’huile de tournesol grâce au kit bicarburation. Cela a très bien fonctionné pendant un temps. En hiver même en Andalousie il fait froid et ce n’est pas idéal. Il y a eu ensuite l’augmentation de tout ce qui était lié aux céréales. L’huile végétale la moins chère est devenue plus chère que le diesel. J’ai aussi lu par la suite quelques articles concernant les revers de l’utilisation de l’huile végétale qui se révèle être une véritable catastrophe écologique pour les pays en voie de développement. Nous avons donc malheureusement abandonné l’utilisation de l’huile végétale à la place du diesel. L’expérience reste néanmoins intéressante et nous a démontré qu’il n’y avait aucune différence de puissance entre l’huile et le diesel et aucune différence de consommation. L’odeur par contre est plus agréable et au niveau pollution, il n’y en a quasi pas.   

Grâce à notre petit frigo A++ avec congélateur 4 étoiles Liebherr qui consomme 127kw et le petit potager, on arrive à faire nos courses une fois tous les 15 jours.  

 

 

Une bibliothèque pour adultes et enfants en français

 

La bibliothèque comprends des dossiers thématiques fruits de nombreuses nuits de recherche sur internet concernant les alternatives écologiques, économiques et énergétiques que j’ai voulu rassembler en un seul et même endroit pour démontrer que c’était possible et aider les gens à passer à l’action.

 

Les thèmes sont les suivant :

 

Solaire, éolien, compostage « Jean Pain », marmite norvégienne,cuiseur et four solaire, rouler à l’huile végétale, citerne d’eau de pluie, toilettes sèches, lagunage, phytoépuration par les plantes, travail à la chaux, la maison autonome de Patrick Baronnet, Pluvator et Traiselec de Joseph Orszagh, le nomadisme à travers le monde, les yourtes mongoles, le guide Truffaut et Claus pour les jardins, des guides sur la radiesthésie, géobiologie et recherche de l’eau, les bienfaits de l’olivier et son huile, l’eau, le recyclage et les déchets, la Mongolie et ses coutumes, Gengis Khan, Le secret de

 

La yourte Mongole et ses meubles

 

La yourte est parfaitement adaptée au climat du pays (fraîche l’été, chaude l’hiver, et résistante aux vents violents).Elle est facilement montable, démontable et transportable.

La yourte fait environ six mètres de diamètre. Le "mur", cylindrique, fait un mètre cinquante de haut. Il est constitué d’un treillis en bois; pour le démontage et le transport de la yourte, le treillis est démontable en cinq parties, qui sont elles-mêmes pliables. La porte est la seule partie rigide du mur. Elle est peinte, éventuellement ornées de motifs géométriques entrelacés, sans début ni fin (les öldziis, symboles de bonheur, de bienvenue). Quatre-vingt une perches (9 x 9) soutiennent le toit. Elles se rejoignent en haut sur une ouverture circulaire en bois (le tonoo). Cette ouverture permet de faire pénétrer l’air dans l’habitation, le foyer devient le centre du monde, d’où sa sacralisation. Les piliers centraux relient la terre au ciel. Aussi faut-il éviter de les saisir, et les contourner pour passer d’un côté à l’autre de la yourte ou pour tendre un objets . De même que les poteaux, le trou à fumée est un lien entre la terre et le ciel, comme l’atteste cet extrait :

Une légende raconte l’origine de la yourte. Un vieil homme eut un jour l’idée de bâtir un abri pour l’homme basé sur le modèle de la Terre : les murs s’inspiraient des montagnes qui entourent la steppe, la porte qui stoppe le blizzard et s’ouvre sur le beau temps était tel le ravin face au sud ; le trou de cheminée était le soleil, et les perches ses rayons. Les toiles de feutre blanc posés sur les murs étaient le brouillard qui se lève derrière les montagnes, celles du toit les nuages. Enfin, les cordes maintenant l’ensemble s’inspirait des tornades de l’autre côté des montagnes. Ainsi construisit-il la yourte ronde comme le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

La production d’électricité :

 

Nous ne sommes pas raccordé à l’électricité du réseau.

La production d’électricité est 100% photovoltaïque et éoliennes.

Le plus étonnant avec les panneaux photovoltaïques est qu’ils fournissent davantage de courant l’hiver, moins longtemps cependant. Les cellules en silicium sont plus efficaces lorsque la température est basse. La canicule est même reconnue comme étant un facteur d’usure des cellules solaires.

 

4. En quoi votre réalisation ou action améliore-t-elle le bien être de la société ?

 

Les principaux besoins sont produits sur place et économisent donc des frais de déplacement ou pertes durant le transport. Je pense principalement à la production d’électricité qui est produite à 100% sur place et stockée dans des batteries. Nous ne sommes pas raccordé à l’électricité du village.

Pas d’égout et pas d’eau vanne donc un recyclage de l’eau grise à 100% (moins évaporation) et non pollution.

Pas de travail à l’extérieur, on travaille pour nous et pour le futur. C’est une grande satisfaction personnelle. Cela libère un ou des emplois. Pas de perte de temps et d’énergie de pollution pour se déplacer.

Notre empreinte écologique est très faible.

Elle démontre qu’il est possible de vivre simplement et de façon quasi autonome.  

 

5. Présentation des résultats obtenus (qualitatifs ou quantitatifs).

 

1) Un couple avec ses 3 enfants âgés de 3 ans, 6 ans et 9 ans ont décidés quand ils rentreraient chez eux de supprimer les toilettes à chasse d’eau et les remplacer par des toilettes sèches.

 

2) Un couple avec ses 3 enfants âgés de 18 mois, 9 ans et 14 ans ne pouvait pas s’empêcher le matin d’attendre que le petit de 18 mois se réveille de lui-même. Toute la famille restait admirative et émerveillée de voir ce petit dormir si bien dans la yourte.

 

3) Un couple avec 2 enfants âgés de 5 ans et 7 ans. Quand ils étaient en excursion dans la région, les enfants demandaient sans cesse pour retourner à la yourte. Les enfants pouvaient y jouer seul pendant toute la journée sans s’en lasser pendant que les parents pouvaient discuter tranquillement autour de la table située à 100 m de la yourte, il en était de même pour le soir une fois les enfants couchés.

 

4) Un couple avec un enfant de 9 ans avait de la peine de partir en excursion avec leur fils tellement celui-ci se plaisait sur le terrain. Il appréciait beaucoup le chant des oiseaux en migration passant chez nous et aimait les observer aux jumelles.

 

5) Un papa seul avec ses 2 enfants de 9ans et 15 ans m’a encouragée à sensibiliser ses enfants et les suivant à faire attention à leur consommation en eau et énergies.

« Si les conseils ne viennent pas des parents, les enfants sont beaucoup plus à l’écoute, plus attentif et cela à plus de poids. » dit-il car quand ce sont les parents qui le disent,les enfants y prêtent moins attention. Il m’a dit que c’était bien de relever le compteur d’eau à leur arrivée et à leur départ. Ainsi, on peut calculer la moyenne par jour et par personne de leur consommation. Ils peuvent également suivre jour par jour leur consommation. J’ai aussi expliqué les gestes simples et responsables pour les économies d’énergies. Le papa qui vit à Paris avait déjà entendu parlé des toilettes sèches et voulait passer à l’action et faire découvrir notre environnement à ses enfants.

7)Un couple s'est aperçu qu'il pouvaient se doucher avec l'équivalent de 2 bouteillles de 1,5l.


   

 

6. Pour quelles raisons notre réalisation ou action devrait-elle être primée par un jury ?

 

- Pour son concept original et complet.

- Pour l’initiative de partir à l’étranger pour réaliser ce rêve de maison autonome et éducative.

  Un pays qui a d’autres coutumes, traditions, mentalité et surtout la barrière de la langue.

- Parce que c’est le seul éco-gîte de vacances complètement autonome énergétiquement sur la

   province de Grenade(confirmé par le Patronato de Turismo de Granada) et peut-être  

   même de l’Andalousie (je n’ai rien trouvé de similaire sur internet).

- Parce que chez nous, il n’y a pas seulement des panneaux solaires photovoltaïques mais tout

   une série d’alternatives écologiques, économiques et énergétiques comme citée et décrite

   ci-dessus. Ces alternatives sont mises en pratique chez nous et les gens peuvent ainsi voir 

   que cela fonctionne et qu’ils peuvent aussi le réaliser. On répond à leurs questions et les

   encourage à passer à l’action.

- Nous avons toute une documentation (sur les thèmes cités ci-dessus)qui nous a servi à

  mettre en place toutes nos réalisations. Les gens peuvent la consulter chez nous. 

- Il s’agit chez nous d’une vitrine dynamique et interactive de l’écologie vécue et partagée

 au quotidien avec nos hôtes.

- Pour la possibilité d’offrir un logement de vacances ou de ressourcement alternatif.

 Cela pour toutes les bourses grâce à la possibilité de poser une tente au milieu des oliviers et

 amandiers, louer la nôtre, louer une yourte mongole ou notre studio qui offre toutes les

 commodités classiques.

- Parce que de telles initiatives doivent être vivement encouragées surtout qu’il s’agit d’un

   projet éducatif.

- Parce qu’il s’agirait pour moi d’un super encouragement et déjà une consécration au temps

   et à l’énergie investie à la réalisation de ce projet.

- Pour que des gens sensibilisés à toutes ces choses et ne sachant pas par où commencer,

 comment s’y prendre y trouvent de l’encouragement et toute l’information pratique chez

 nous le temps des vacances.

- Parce que nous ne souhaitons pas dépenser de l’argent à faire de la publicité et promotion.

   Nous désirons nous concentrer sur un public ciblé qui est intéressé par les

   énergies renouvelables et/ou les yourtes. Via votre page web des candidats primés cela

   remplirait une partie de ce souhait.

 

 

7. Quel est l’impact de notre réalisation sur la réduction des gaz à effet de serre, c’est-à-dire les gaz responsables du réchauffement climatique.

 

Nous ne sommes pas raccordé à l’électricité de distribution. Notre électricité est 100% verte grâce à nos 6 panneaux photovoltaïque de 175Wc et 2 éoliennes 400w.

Nous n’avons aucune toilette à chasse d’eau mais uniquement des toilettes sèches (TLB – toilette à litière biomaîtrisée).

Nous ne sommes pas raccordé à l’eau du village et comme nous n’avons pas de toilette à chasse d’eau, nous n’avons que des eaux grises qui sont 100% recyclées pour les oliviers, amandiers et le potager.

Nous essayons de cuisiner le plus possible avec notre parabole solaire en journée, ce qui en Andalousie est possible quasi tous les jours et les soirs d’hiver avec notre four à bois.

Nous ne travaillons pas à l’extérieur, nous travaillons à la construction de la maison donc pas de déplacement en voiture.

Nous faisons nos courses alimentaires une fois tous les 15 jours.

Notre petit potager nous fournis une grande partie des légumes. Légumes fraîchement coupés et consommés.

Citerne d’eau de pluie.

Compostage de toutes les matières organiques.

Isolation de la toiture.

Habitat nomade, la yourte adaptée au chaud et au froid grâce au feutre.

 

8. Quelles sont les actions entreprises pour mieux faire connaître nos réalisations et actions auprès du grand public?

 

Les actions auprès du grand public se situent au niveau de la création d’un site web reprenant les différentes alternatives écologiques et renouvelables ainsi que notre offre de logement respectueux de l’environnement. www.ecocampementnomade.page.tl

 

L’écologie et l’impact pour la réduction à effet de serre passe aussi par le fait d’utiliser le moins de papier possible. Nous n’avons donc pas imprimé de dépliant publicitaire tout public mais juste une petite carte de visite format carte de crédit qui reprend la page web, l’adresse e-mail et postale ainsi qu’un numéro de téléphone.

 

======================================================

Réponses aux questions de la Ethical Collection de Sawdays

Soutien aux entreprises locales (réduction de la distance parcourue par les aliments utilisés)

 

Obtenez-vous plus de 50 % de vos produits non alimentaires auprès de magasins et entreprises locaux?

Nous achetons les matériaux de construction au village car nous ne sommes qu’à 3 km et ils peuvent nous livrer.

Les produits alimentaires fruits et légumes viennent de la région. Le sud de l’Espagne étant connue pour ses exportations de fruits et légumes à travers toute l’Europe. Nous y sommes.

Nous avons aussi un petit potager avec des tomates, brocolis, salades, épinards,ails, concombres, etc… 

Avez-vous fait d’autres efforts spécifiques pour aider les entreprises locales?

Si les hôtes nous demandent où ils peuvent aller manger nous leurs recommandons 3 restaurants de proximité.

Pour l’huile d’olive la coopérative du village.

Pour l’artisanat : le magasin d’artisanat local à 9 km de chez nous.

Nous pouvons conseiller à nos hôtes divers jeunes entrepreneurs locaux et artisans

 

Traitement de vos déchets

 

Proposez-vous des installations de recyclage à vos clients?

 

Oui sélection des déchets papier, verre, organique, plastique, autres

 

Recyclez-vous plus de 50 % des déchets générés par votre établissement (ceci inclut les déchets biologiques ou “verts” de la cuisine)?

 

Tous les déchets organiques sont compostés,

Un certain nombre de bouteilles en plastiques utilisées par nos clients ont été récupérée pour protéger les troncs d’arbres et plantes des lapins.

Les bocaux en verre sont récupérés pour y mettre notre prochaine récolte de fruit et confiture maison.

Les déchets en bois de la rénovation de la maison sont coupés en petit morceau pour les utiliser en barbecue.

Les bouteilles en verre vont nous servir à faire un banc solaire ou une petite construction qui restituera la chaleur.

Nous n’achetons pas d’eau en bouteille.

Nous avons des toilettes à litières sèches qui est récupéré pour le composte.

L’eau de la douche et lavabo est entièrement recyclée.

Nous passons de temps en temps à la décharge du village pour récupérer certains matériaux et meubles jetés. 

.

 

Avez-vous un traitement des eaux pluviales par roselière, des toilettes à compost ou autre système de ce type?

 

Nous n’avons que des toilettes sèches car nous sommes en site isolé non raccordé à l’eau du village et nous n’avons pas la possibilité de forer un puit (on nous annonce une profondeur de plus de 150m).

Nous avons donc mis des gouttières pour récolter l’eau de pluie et nous avons une citerne d’eau de pluie maçonnée de 11000 litres (le fond de cette citerne a été carrelée uniquement avec du carrelage récupérés à la décharge du village)+ une autre citerne de 8000 litres et une citerne de 12000 litres. Nous avons une phyto épuration par les plantes à l’aide de 3 bassins composés de roches volcaniques, sable, petits et gros cailloux + plantes de rivières pour les yourtes et une fosse septique écologique aprouvée par la Junta de Andalucia pour les gîtes.

 

Avez-vous pris d’autres mesures qui ne figurent pas ci-dessus pour gérer vos déchets?

 

Au contraire de jeter, nous récupérons sur la rue et les poubelles les matériaux qui pourraient nous servir dans la rénovation de la maison ou l'amélioration de nos infrastructures.

Ainsi, nous avons récupéré des anciennes poutres de maison pour fabriquer une pergola donnant de l'ombre à nos hôtes. Récupéré les feuilles de palmier coupées pour recouvrir le toit. Ramassé les pierres plates dans les champs pour en faire les terrasses de nos 2 gîtes et le sol de la douche de la yourte au sommet du terrain. Le meuble qui porte le lavabo en céramique locale a été fait avec 2 volets de récupération(installation douche et lavabo de la yourte au sommet "Oulan Bator").

La rambarde de l'escalier du studio est une tête de lit récupérée.

Le petit lavabo de la chambre du studio a été reçu d'un local qui allait le jeter.

Les planches sur lesquelles reposent les lunettes des toilettes sèches dans le chalet sanitaire pour les 2 yourtes familiales sont des planches d'armoire de cuisine récupérées.

Les barres et crochets pour pendre les serviettes de bain dans le chalet sanitaire sont récuperées d'un appartement vendu. Le bois de chauffage du gîte est récupéré à la décharge du village.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Questions écologiques

 

Economies d’eau

 

Avez-vous des robinets ou pommeaux de douche à faible débit?

 

Oui, le chauffe eau au gaz ne permet le passage que de 5 litres par minutes pour les yourtes familiales et 11 litres pour les gîtes.

 

Avez-vous des W-C à deux vitesses ou à basse consommation d'eau?

 

Nous n’avons aucun WC à chasse d’eau mais uniquement de toilettes sèches (avec des copeaux de bois récupéré auprès des menuisiers locaux qui jettent copeaux et sciure en temps normal.

 

Avez-vous un système de récupération d’eau de pluie?

 

Oui chaque surface de toit permettant la récolte de l’eau de pluie est utilisée car nous n’avons pas d’autre alternative.

 

Avez-vous un système de recyclage des eaux grises?

 

Oui 100% des eaux grises est entièrement recyclé pour le potager, composte et les plantes.

Nous ne pouvons pas nous permettre le gaspillage de cette eau si précieuse en Andalousie.

Nous avons une citerne nous permettant d’accumuler cette eau grise et la restituer au moment où nous en avons besoin.

 

Avez-vous pris d’autres mesures, qui ne figurent pas ci-dessus, pour réduire et gérer votre consommation d'eau?

 

La sensibilisation de nos hôtes avant leur arrivée par notre page web ou il y a la rubrique « questions /réponses » et « vous plairez-vous chez nous » ainsi que l’illustration de notre phyto plante, la citerne d’eau de pluie, etc…

Dès l’arrivée de nos hôtes, on leur explique que nous ne sommes pas raccordé à l’eau du village et que nous n’avons pas la possibilité de forer un puit et que l’eau que nous avons est l’eau de pluie. Si nous n’avons pas assez d’eau de pluie, nous devons aller au village avec la voiture remplir un cube de 1000 litres ou demander à un agriculteur de nous remplir la citerne ce qui coûte cher.  Nous leurs expliquons que nous avons mis un compteur d’eau derrière le chalet sanitaire et à la cuisine extérieur pour nous faire une idée de la consommation de nos hôtes et de notre capacité d’accueil. Nous leur rappelons les gestes du bon usage de l’eau pour se brosser les dents, se raser, faire la vaisselle, se doucher.

Avant l’arrivé de nos hôtes, nous notons le compteur et à la fin de leur séjour également. Nous pouvons ainsi leur communiquer leur consommation moyenne par jour et par personne. Et en plus comme le compteur est lisible pour tous ils peuvent suivre eux même l’état de leur consommation.

La consommation moyenne de nos hôtes pour la douche et le lavabo est de 20 litres par jour et par personne. La consommation moyenne de nos hôtes pour la cuisine et la vaisselle est de 5 litres par jour et par personne. Je leur dis qu’une toilette à composte permet d’économiser 30% de la facture en eau.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Economiser et fabriquer sa propre énergie

 

 

systèmes d’éclairage à faible consommation d’énergie (dans la majeure partie du bâtiment)

 

Tout notre éclairage est à basse consommation car nous ne sommes pas raccordé à l’électricité du village. Les yourtes mongoles n’ont pas d’électricité à l’intérieur. Nos hôtes s’éclairent à la lampe à pétrole, lampe de poche à dynamo, bougie ou lampe solaire.

Pour la cuisine extérieur il y a une ampoule économique et pour le studio également que des ampoules économiques ne dépassant pas 20 watts.

 

systèmes d’éclairage intelligent (ex: sensibles au mouvement ou temporisés)

 

Non, mais nous sensibilisons nos hôtes en leur demandant d’utiliser de l’électricité uniquement pendant la journée entre 9h et 19h s’ils doivent recharger des appareils photos, camera, rasoir et autres lorsque l’énergie est puisée directement sur nos panneaux solaires et non sur nos batteries. Nous leurs disons aussi qu’une négligence dans l’usage de l’électricité peux vider nos batteries et ils seraient ainsi privé d’électricité le temps de chargement des batteries au niveau nécessaire (ce qui peut prendre une semaine en été).

 

panneaux photovoltaïques solaires

 

Nous avons 6 panneaux de 175 watts + 6 batteries de 250 Ah + 1 inverteur de 24volt en 220 volts d’une puissance jusqu’à 3500w.

 

 

 

système d’eau chaude (thermique) solaire

 

Les petits et grands gîtes sont allimentés par un panneau solaire thermique à tube(dernière génération).

 

Pour le chalet sanitaire des yourtes familiales il y a un tuyau noir au sol qui fourni de l’eau chaude jusqu’à 19h le soir et complété par un chauffe eau au gaz.

La douche de la yourte « Oulan Bator » au sommet du terrain ne dispose que de panneau thermique.

 

éolienne sur place

 

Nous avons 2 éoliennes AIR X marine 400w.

 

courant de secteur provenant d’un fournisseur d’énergie renouvelable

 

Notre énergie est 100% renouvelable et produite sur place éolienne 400w + 6 panneaux photovoltaïque de 175 w

 

Avez-vous installé d’autres systèmes ou pris d’autres mesures, qui ne figurent pas ci-dessus, pour économiser ou produire de l’énergie?

 

Les hôtes en yourte mongole ne disposent pas de frigo pour la cuisine extérieur. Les hôtes du studio ont un frigo A++

 

Nous avons un congélateur A++ pour garder les courses alimentaires de 1 mois.

Nous avons un cuiseur solaire.

Nous faisons bouillir l’eau la journée, la stockons dans des thermos à disposition de nos hôtes.

L’éclairage du chalet sanitaire est assuré par des ampoules 12V (anciens phares de voiture et une batterie de voiture que nous rechargeons chaque fois que nous roulons en parallèle à la notre. Nous utilisons notre machine à laver A sur le programme à froid et en cycle court.

 

 

 

 

 

Constructions naturelles

 

matériaux naturels locaux ou régionaux (ex: de la pierre locale)

 

Le cortijo (vielle maison de campagne andalouse) est faite uniquement avec des pierres des champs, bambous, sable et chaux pour l’enduit intérieur et extérieur. Peinture extérieure à la chaux. 

Le carrelage du studio est le carrelage d’origine que nous avons soigneusement enlevé pour remettre sur une nouvelle chape de béton. Nous avons nourri le carrelage non entretenu depuis les années septantes par de l’huile de lin pur.

La terrasse du studio a été faite avec des pierres que nous avons été cherché nous même dans les champs voisins. La porte d’entrée en pin a été faite par un menuisier local. 

Les matériaux utilisés pour la rénovation du studio sont principalement le sable et la chaux pour enduire les murs aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. 

 

peintures écologiques / biologiques (sans COV)

 

La façade du studio et le mur de la cuisine d’été ont été peints à la chaux.

 

 

 

matériaux récupérés / recyclés

 

tables, chaises, étagère, lits, lavabo, évier

• isolation par fibres naturelles

• plâtre ou enduits naturels enduits au sable et à la chaux.

Les enduits sont à la chaux et sable.

 

 

• À l’exception de celles qui figurent ci-dessus, avez-vous pris d’autres mesures positives lors de la conception ou la construction de vos locaux dans le but de réduire leur impact sur l’environnement?

 

Pour nos hôtes, nous proposons un logement en véritable yourte mongole qui ne nécessite pas une chape de béton. Nous avons mis un planché. Les yourtes sont facilement montables et démontables en une journée.

Ou logement en gîte 100% autonome en eau et éléctricité.

 

Nettoyer les chambres et soigner vos clients, naturellement

 

Vos serviettes de toilette et votre linge de lit sont-ils faits de textiles biologiques?

 

Nos hôtes apportent leurs serviettes de bain. Les draps de lit ne sont fournis que pour un séjour de 7 nuits minimum. Dans le cas contraire, soit ils apportent leurs draps ou sacs de couchage soit il y a un supplément de 5€ par séjour et par personne.

 

Utilisez-vous des produits de nettoyage naturels (à base de plantes, sans produits pétrochimiques) dans votre établissement?

 

On utilise le minimum de produits le plus souvent de l’huile de lin pour entretenir les planchers et carrelages. Du vinaigre pour les carreaux et miroirs et salle de douche. Boule de lavage pour le linge.

 

Si vous fournissez des produits de salle de bains (shampooing, savon etc.), sont-ils naturels (ex: sans produits pétrochimiques)

et/ou biologiques?

 

Nous ne fournissons pas les produits de salle de bain.

 

Prenez-vous d’autres mesures qui ne figurent pas ci-dessus pour réduire l’impact sur l’environnement de vos activités de nettoyage et d’entretien domestique?

 

Les tapis sont brossés avec une brosse anti-statique et pas à l’aspirateur.

 

Déplacements des clients et vos propres véhicules

 

Fournissez-vous des vélos à vos clients?

 

 Nous avons trois vélos pour la location.

 

Encouragez-vous activement vos clients à utiliser les transports en commun lorsqu’ils séjournent chez vous?

 

Oui mais il est très difficile d’arriver chez nous ou d’en partir sans véhicule car nous sommes à 3 km de piste du village et les horaires de bus publics sont très mauvais. ?Nous leurs recommandons de laisser leur voiture à la gare et prendre le train pour les plus longues distances. Sur notre page web, il y a une rubrique comment arriver chez nous en transport en commun avec les horaires de train et de bus ainsi que les numéros de téléphones des différentes compagnies de transport public.

 

 

 

Utilisez-vous un combustible alternatif (véhicule(s) au GPL/GNL, combustible hybride/double, électrique ou biodiesel)?

 

Nous avons tenté de roulé à l’huile de tournesol mais nous avons du arrêter suite aux problèmes encouru avec l’huile de tournesol pendant l’hiver qui fige trop vite et l’augmentation de tous les prix. Le mieux est de limiter au strict minimum nos déplacements grâce à notre congélateur A++ nous faisons nos courses tous les 15 jours et essayons de regrouper nos déplacements.

Nous essayons également de nous arranger avec des voisins pour aller faire les courses avec eux pour limiter nos coûts de déplacement.

 

Prenez-vous d’autres mesures qui ne figurent pas ci-dessus pour réduire l’impact de vos déplacements et de ceux de vos clients?

 

Nous avons un petit potager qui nous assure une partie des légumes et fruits de saison.

 

Conservation et amélioration de la faune et de la flore locales

 

Faites-vous quelque chose pour protéger ou améliorer la biodiversité et la conservation locales?

 

Grâce à notre phyto les lapins, les oiseaux et autres animaux sauvages peuvent venir y boire. Nous ne chassons pas sur notre terrain alors que les terrains voisins sont déclarés zone de chasse. Nous ne mettons pas de pesticide sur nos arbres comme le font les agriculteurs voisins qui mettent du sulfate et du nitrate pour leurs oliviers.

On tâche de maintenir la flore existante et on y rajoute diverses espèces différentes (arbres fruitiers, plantes aromatiques, fleurs indigènes ne demandant pas trop d’arrosage).

 

Divers

 

Informez-vous activement vos clients de leurs responsabilités sociales et environnementales pendant leur séjour dans votre établissement?

 

Oui et cela déjà avant leur séjour chez nous grâce à notre page web car nous souhaitons des clients bien ciblés et bien informé avant d’arriver chez nous.

 

Compensez-vous toutes les émissions de gaz carbonique générées par vos activités commerciales?

 

Toutes nos énergies sont 100% produites chez nous avec l’éolienne et les panneaux solaires photovoltaïques. Nous ne sommes pas raccordé à l’électricité publique du village.

 

Avez-vous reçu des prix ou des certificats pour vos efforts en matière de protection de l’environnement?

 

Pas encore car nous venons de commencer mais les contacts sont pris et ce sera pour un futur proche.