Lexique

*Yourte :

Yourte est en fait un mot turc, qui signifiait au départ territoire, puis campement, pour enfin désigner la tente des nomades).

 

Une yourte fait environ six mètres de diamètre (mais quelques siècles auparavant, les yourtes royales étaient beaucoup plus vastes). Le « mur », cylindrique, fait un mètre cinquante de haut. Il est constitué d’un treillis en bois de saule ; pour le démontage et le transport de la yourte, le treillis est démontable en cinq parties, qui sont elles-mêmes pliables. La porte est la seule partie rigide du mur ; elle est toujours orientée vers le sud. Elle est souvent peinte, éventuellement ornées de motifs géométriques entrelacés, sans début ni fin (les öldziis, symboles de bonheur, de bienvenue). Quatre-vingt une perches (9 x 9) soutiennent le toit. Elles se rejoignent en haut sur une ouverture circulaire en bois (le tonoo). Cette ouverture permet de faire pénétrer l’air et la lumière ; elle laisse également passer le tuyau du poêle (et jadis, la fumée provenant du foyer). Elle est soutenue par deux poteaux hauts de deux mètres cinquante.

Le treillis est recouvert de pièces de feutre rectangulaires, maintenues par deux grosses cordes attachées au chambranle de la porte. Le toit est fait de pièces trapézoïdales posées sur les perches. Eventuellement, des pierres permettent de lester l’ensemble. L’été, on fait sécher le fromage en prévision de l’hiver en le plaçant au bord du toit de la yourte ; on y fait aussi égoutter le fromage dans des sacs en tissus. Enfin, une pièce de feutre triangulaire permet, par un jeu de cordes, d’ouvrir ou de fermer l’ouverture du toit. En été, le bas des feutres muraux est relevé d’une dizaine de centimètres pour faire circuler l’air. En hiver, une deuxième couche de feutre est ajoutée pour mieux isoler la yourte. Le feutre est fait à partir de laine de mouton. Il est parfaitement imperméable, et combiné à la chaleur du foyer il protège très bien du froid hivernal.

On le voit, la yourte est parfaitement adaptée à la fois au climat du pays (fraîche l’été, chaude l’hiver, résistance aux vents violents) et à la vie de nomade : elle est facilement montable, démontable et transportable.

Une légende raconte l’origine de la yourte. Un vieil homme eut un jour l’idée de bâtir un abri pour l’homme basé sur le modèle de la Terre : les murs s’inspiraient des montagnes qui entourent la steppe, la porte qui stoppe le blizzard et s’ouvre sur le beau temps était tel le ravin face au sud ; le trou de cheminée était le soleil, et les perches ses rayons. Les toiles de feutre blanc posés sur les murs étaient le brouillard qui se lève derrière les montagnes, celles du toit les nuages. Enfin, les cordes maintenant l’ensemble s’inspiraient des tornades de l’autre côté des montagnes. Ainsi construisit-il la yourte ronde comme le monde.

La yourte est donc un modèle miniature de l’univers. Il en découle des règles qu’il faut respecter pour ne pas offenser les esprits, et les divisions spatiales à l’intérieur (qui l’on met à gauche, à droite, au nord). Placé au milieu de l’habitation, le foyer devient le centre du monde, d’où sa sacralisation (voir plus haut les interdits concernant le foyer). Les piliers centraux relient la terre au ciel. Aussi faut-il éviter de les saisir, et les contourner pour passer d’un côté à l’autre de la yourte ou pour tendre un objet (encore que nous verrons certains de nos hôtes ignorer cette règle). De même que les poteaux, le trou à fumée est un lien entre la terre et le ciel, comme l’atteste cet extrait de L’histoire secrète des Mongols :

« Chaque nuit, un être à la peau jaune clair entrait par la clarté filtrant par l’ouverture à fumée ou le linteau de la yourte. Il frottait mon ventre et sa lumière pénétrait mon sein. Quand il sortait, c’est en rampant, tel un chien jaune, sur un rayon de lune ou de soleil. » (Histoire secrète des Mongols)

Il faut enjamber le seuil, mais ne pas marcher dessus car c’est là que réside l’esprit de la yourte. Au 13ème siècle, le non respect de cet interdit dans le cas de la yourte du Khan était puni de mort par le Yasa, la loi imposée par Gengis Khan aux tribus réunies ou conquises. Les étrangers qui n’étaient pas au courant de cet interdit étaient toutefois épargnés, avec interdiction n’entrer à nouveau dans la yourte du Khan.

« Nous étions déjà dehors, quand mon compagnon [...] se retourna face au Chan [Khan] et s’inclina vers lui ; se hâtant pour nous rejoindre, il heurta le seuil de la maison [Rubrouck parle de la yourte du Khan]. Et tandis que nous avancions à la hâte vers le demeure de Baltou, fils du Chan, les gardiens de seuil mirent la main sur notre compagnon et l’empêchèrent de nous suivre. [...] Alors il lui pardonna. Mais jamais, dans la suite, il ne lui fut permis d’entrer dans une maison du Chan. » (Guillaume de Rubrouck)

source : http://philippe.heurtel.info/Mongolie15.htm

*toilette sèche (TLB) :

 pour plus d’infos sur le fonctionnement d'une toilette sèche :

http://www.habitat-ecologique.org/toilette.php

http://eauvivante31.free.fr/phytoepuration.html

* cuiseur solaire :

 

 

 

 

Miam la bonne confiture d'abricot solaire

 

 

Super de cuisiner dehors avec un paysage pareille 

 

Vous pourrez utiliser l’énergie la plus propre et la plus écologique.

Les rayons du soleil sont dirigés vers le récipient par un réflecteur.  Ils sont transformés en chaleur à la partie supérieure du récipient et le chauffe jusqu’à environ 200°C. Ainsi le four solaire est adapté pour la cuisson comme un four pour rôtir et pour frire.

Pour obtenir une bonne concentration des rayons solaires, le réflecteur à une forme parabolique.  Son arrondi profond demande une orientation vers le soleil que toutes les 20 minutes et donne une position sûre de la marmite chaude.

 

En cuisinant à l’énergie solaire, vous ne serez plus seul dans votre cuisine mais, lorsque le soleil brille, vous pourrez préparer les repas avec votre famille dehors.

 

Vous cuisinerez avec plaisir. Votre famille sera étonnée par cette formidable méthode de cuisson.  Le soleil chauffera votre marmite et vous serez bientôt étonnés de la simplicité et du peu d’attention nécessaire pour la préparation d’un repas réussi.

 

Surtout respecter bien les règles de sécurité et faite en sorte de ne pas être ébloui avec le four solaire. Avant la première utilisation, veuillez lire les règles avec attention. 

Règles de sécurité pour la cuisine à l’énergie solaire :

 

Le four solaire à réflecteurs a un rendement considérable et produit des températures permettant aussi de cuire et de rôtir.  Si on tient un journal sur le point d’ignition du miroir, l s’enflamme.  C’est pourquoi certaines règles de sécurité doivent être respectées.

 

1)      Les enfants ne doivent pas être laissés seuls, sans surveillance, près du four solaire.

2)      Il ne faut pas rester devant le four. Vous pouvez basculer le réflecteur afin d’accéder sans danger à la marmite de sorte que vous êtes dans l’ombre du réflecteur à côté du support de la marmite. (Si vous supporter mal l’exposition au soleil, il faut utiliser une crème solaire et un chapeau de paille).

3)      Le récipient, son couvercle et le support deviennent très chauds dans le rayonnement solaire. Donc utiliser des maniques lorsque vous les saisissez ! Mais ne laissez pas  les maniques sur le couvercle ou sur le support.  Elles pourraient brûler.

4)      N’utiliser que des marmites qui tiennent bien sur le support.

5)      Lorsque vous n’utilisez pas le four, le réflecteur doit être placé en position de repos (avec le dos vers le haut). Veuillez à ce que le frein soit bien serré. S’il n’est pas dans cette position de repos, il existe un danger de concentration directe du rayonnement tombant du réflecteur sur un objet et que celui-ci soit endommagé par la chaleur ou même qu’il s’enflamme.

6)      Il est possible de se blesser en nettoyant le réflecteur.

7)      Evitez les éblouissements ! Même si vous portez des lunettes de soleil pour vous protéger. Il faut absolument éviter tout éblouissement, dû à une mauvaise manipulation du four.

 

Quelques links pour en fabriquer soi-même :

http://home.germany.net/100-441770/amsi-model.html

 

http://solarcooking.org/francais/funnel-fr.htm

 

http://www.redrok.com/main.htm

 

http://solarcooking.org/

 

http://solarcooking.org/plans.htm#parabolic-style

 

 

Le compostage

http://www.eautarcie.com/Eautarcie/5.Toilettes_seches/F.Compostage_des_dejections.htm

http://www.eauvivante.net/tose/tose_compostage.php?navorig=tose&pgfocus=4

http://www.comitejeanpain.be/comite_jean_pain_asbl.htm

http://ec-eau-logis.over-blog.net/categorie-980400.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :